le magnétisme

   la "jungle" des médecines parallèles

Nous l'appelons magnétisme, fluide, énergie... vitale... Qi (tchi)... Nous, magnétiseurs, barreurs, coupeurs de feu, énergéticiens... utilisons cette faculté, cette force, cette essence, notre essence, de multiples manières, de façon plus ou moins codifiée dans un monde qui encense la nouveauté (il faut attirer à soi de nouveaux adeptes, de nouveaux clients, il faut se démarquer) et il est aujourd'hui très difficile de se retrouver parmi les nouvelles terminologies, les "nouveaux" concepts (thérapies quantiques, reiki...) ! S'ajoute à celà le problème du non-encadrement de notre "profession" (de Foi) et des quelques personnes mues principalement par l'appât du gain qui n'hésitent pas à entraîner leurs clients dans une forme de dépendance où certains perdent plus que des plumes, jusqu'à leur santé mentale.

   Le terme magnétisme

Il faut bien nommer les choses ! Les termes de magnétisme et de magnétiseur étant communément employés et compris par la majorité, j'ai décidé de me les appliquer, et ce malgré la confusion fréquente qui est faite entre le magnétisme terrestre (pôles magnétiques, aimants, scientifiquement mesurable) et le magnétisme (dit) animal, celui qui nous intéresse ici, et qui n'est pas mesurable (encore) par les outils scientifiques


  Le corps, l'âme et la Foi

Il n'est pas aisé de répondre à la simple question "Qui suis-je ?"  

Suis-je mon corps ?
Suis-je mes mains, mon sang, ma peau, mes os ?
Suis-je derrière mes yeux ?
Suis-je attaché à cette chair ?
Ne suis-je que cette chair et disparaîtrai-je à tout jamais une fois cette chair obsolète ?
Ne m'aurait-on pas collé une étiquette (noir, blanc, catholique, musulman, hétéro, homo...) ?
Ou suis-je ma volonté, ma conscience, mon essence-propre ?

Il n'est pas aisé de répondre à la question "D'où est-ce que je viens ?"  

Suis-je le résultat d'une simple programmation ADN ?
Ai-je déjà existé sous une autre forme, dans une autre vie ?
Suis-je seulement l'addition de mon père et de ma mère (1+1) ?
Suis-je le simple résultat de leur histoire ?
Ces parents-là, cette histoire, m'appartiennent-ils ?
Suis-je obligé de porter cet héritage ?...

Et Dieu dans tout ça ?... 

Je me suis posé depuis longtemps un tas de questions, sans avoir de réponse, jusqu'en 2009, année de forts bouleversements pour moi, pour finalement obtenir un cadeau, une bribe de vérité, dans une brèche, lumineuse... (lire la rubrique Qui suis-je ? / 2009)


  Comment ça marche ?

Si l'on admet l'existence de deux mondes qui interragissent, celui de la matière, de l'incarnation, tangible, si réel à nos sens, et celui de l'invisible, des esprits, de l'Esprit. Si l'on admet qu'ils s'imbriquent ici tout s'éclaire alors !


Le Corps, mon corps... et moi dedans... mais aussi autour, liés... plus ou moins... plus ou moins bien... plus ou moins en équilibre, harmonieux ou instable. Mon corps et mon essence-même par mon âme liés. Mon âme, mon aura, parfois libre, par ma simple volonté, par ma conscience élargie.


Mon essence, mon énergie, mon esprit, mon âme... capables d'occuper chaque parcelle de ma matière, si infime soit-elle, capable de l'influencer. Mon âme, capable d'occuper plus que mon espace matériel, capable de s'étendre, de s'éloigner, d'appréhender d'autres espaces, d'autres matières (nous employons communément l'expression "faire corps avec") au point de les influencer, de se les approprier, parfois. Et voyager...


  Un massage, un dialogue direct d'âme à âme :


Je qualifie mon travail de "massage d'âme à âme". Je ressens votre âme, liée à votre corps, qui l'occupe entièrement (quand tout va bien), qui se rétracte (généralement vers votre bassin, votre tronc ou votre tête) lorsqu'une douleur, un "noeud", l'empêche de descendre plus bas. En passant mes mains au-dessus, autour de vous, je perçois votre aura. C'est comme un nuage palpable, subtile, une sorte de pâte à modeler de diverses densités, températures. Parfois je ressens des picôtements, plus ou moins important, surprenants parfois à retirer vivement la main. J'ai quelque fois des images, de votre environnement le plus souvent, des détails d'objets vous appartenant ou qui vous rappellent des évènements ou des personnes du passé (cela survient surtout quand les personnes ont besoin d'être rassurées ou mises en confiance).

Mon travail consiste alors à comprendre, appréhender votre douleur pour enfin l'extirper, la faire glisser pour vous en débarasser, quand les conditions sont réunies.


  Vous, moi... le chiffre  3

1. Admettre l'existence de l'âme, de l'âme dans et autour du corps physique est un premier pas dans la compréhension de l'efficience et de l'efficacité de ce qu'on nomme magnétisme. Et pour l'instant, si vous me suivez dans mon raisonnement, vous aurez admis l'intervention d'au moins un facteur  : MOI... & mes facultés.


... et peut-être déjà un second facteur tout aussi important : 


2. VOUS - Beaucoup attendent tout de moi, ne se posent aucune question et ne souhaitent qu'une chose : que je les débarrasse de leur souffrance (cela fonctionne souvent mais parfois un travail de votre part est nécessaire). Sans vous, sans votre confiance, sans votre assentiment j'aurai plus de difficultés à vous venir en aide. Si vous acceptez mon intervention (parfois le simple fait d'accepter de venir me voir suffit), si vous admettez que vous êtes aussi un élément décisif de votre guérison, le chemin pour y parvenir sera peut-être plus douloureux, mais les chances de comprendre et digérer votre douleur seront plus grandes !


3. et DIEU dans tout ça ?... méfiez-vous des personnes qui se parent des atours scientifiques et qui vous affirment avoir tel ou tel pourcentage de réussite sur telle ou telle affection !... C'est peut-être vrai... comme pas ! Nous, magnétiseurs, guérisseurs et autres énergéticiens ne possédons pas le pouvoir de Dieu. Nous sommes tout au plus des passeurs, des canaux mis au service de votre bien-être, s'ils le veulent bien... EUX ! Je sais que ce facteur aléatoire est difficile à admettre et que vous risquez d'être déçus si mon intervention ne vous apporte pas le soulagement attendu. Parfois j'ai beau y mettre du mien, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Heureusement, pour vous et pour moi, j'ai beaucoup plus de succès que d'échecs. Rappellez-vous alors qu'il suffit bien souvent d'y croire pour que les bonnes choses arrivent. La prière peut aussi vous amener vers une forme de salut et vous ne risquez que d'avoir des réponses. La prière fait partie intégrante de mon travail, pour vous, c'est par elle que m'est venue la Foi.